1. La croissance en retrait au T4  L'Économiste
  2. La croissance pénalisée par le solde négatif des échanges extérieurs  La Vie Éco
  3. Croissance : pas plus de 2,4% au troisième trimestre, 2,6% attendus au quatrième  Médias 24
  4. Voir la couverture complète sur Google Actualités
La croissance économique va également baisser au quatrième trimestre. D’après les projections du HCP, elle se situera à 2,6%, au lieu de 2,8% au quatrième trimestre 2018. Ce léger repli s’explique par la baisse de 2,5% de la valeur ajoutée ...La croissance économique va également baisser au quatrième trimestre. D’après les projections du HCP, elle se situera à 2,6%, au lieu de 2,8% au quatrième trimestre 2018. Ce léger repli s’explique par la baisse de 2,5% de la valeur ajoutée ...

La croissance en retrait au T4 | L'Economiste

Le rythme de la croissance économique a décéléré tant au premier qu’au deuxième trimestre comparativement aux mêmes périodes de 2018.Le rythme de la croissance économique a décéléré tant au premier qu’au deuxième trimestre comparativement aux mêmes périodes de 2018.

La croissance pénalisée par le solde négatif des échanges extérieurs

Ralentissement de la demande mondiale adressée au Maroc, décélération de la consommation des ménages, et faible augmentation de l’investissement marquent la conjoncture économique au deuxième semestre 2019.Ralentissement de la demande mondiale adressée au Maroc, décélération de la consommation des ménages, et faible augmentation de l’investissement marquent la conjoncture économique au deuxième semestre 2019.

Croissance : pas plus de 2,4% au troisième trimestre, 2,6% attendus au quatrième

Selon la Banque de France, l’activité économique devrait progresser de 1,3 % cette année, contre 1,7 % en 2018.Selon la Banque de France, l’activité économique devrait progresser de 1,3 % cette année, contre 1,7 % en 2018.

La croissance française a plafonné à 0,2 % au deuxième trimestre

La croissance économique a plafonné à 0,2% en France au deuxième trimestre, en raison principalement d'un ralentissement de la consommation des ménages, selon une première estimation publiée ce mardi par l'Insee qui avait initialement parié fin juin sur une hausse de 0,3%.La croissance économique a plafonné à 0,2% en France au deuxième trimestre, en raison principalement d'un ralentissement de la consommation des ménages, selon une première estimation publiée ce mardi par l'Insee qui avait initialement parié fin juin sur une hausse de 0,3%.

La croissance de l'économie a ralenti au deuxième trimestre