1. Le Brexit sur la table des députés britanniques  L'Économiste
  2. Brexit : un ministre rompt les rangs, Corbyn appelle à des élections générales anticipées  Le Monde
  3. Brexit: le Parlement britannique exige de Theresa May un plan B  RFI
  4. Royaume-Uni. Nouvelle rébellion du Parlement : May aura trois jours pour présenter un plan B à “son” Brexit  Courrier International
  5. Un ministre rompt les rangs sur le Brexit et met Theresa May dans l'embarras  Yahoo Actualités
  6. Voir la couverture complète sur Google Actualités

Les députés britanniques voteront le 15 janvier 2019 sur l'accord du Brexit négocié entre Londres et l'Union européenne. Les débats sur ce texte doivent reprendre mercredi 9 janvier à la Chambre des communes. Mais son adoption demeure très compromise tant il est décrié à la fois par les «Brexiters» et par les europhiles...

Greg Clark, le ministre britannique des entreprises, a contredit la position officielle du gouvernement, en qualifiant de « désastreuse » une sortie sans accord du Royaume-Uni.

Les députés britanniques ont infligé ce mercredi 9 janvier un nouveau camouflet cuisant au gouvernement en adoptant un amendement qui oblige la Première ministre Theresa May à présenter un nouveau plan de sortie...

Les députés britanniques ont accentué leur pression sur le gouvernement à quelques jours de leur vote sur l’accord de Brexit. La Première ministre devra présenter une alternative dans les trois jours en cas de rejet de son plan.

Le refus d'un ministre britannique d'endosser la possibilité d'un Brexit sans accord a mis un peu plus en lumière jeudi la faiblesse de Theresa May qui semble avoir complètement perdu la main sur ce dossier, à quelques jours d'un vote crucial au Parlement.