1. Maduro investi pour un deuxième mandat dans un Venezuela toujours plus isolé  Médias 24
  2. Nicolas Maduro commence un second mandat entaché d'accusations d'illégitimité  Le Monde
  3. Venezuela: Maduro menace les pays qui ont appelé à son départ  RFI
  4. Nicolas Maduro plaisante sur les "gilets jaunes" dans son discours d'investiture  Paris Match
  5. Maduro débute un second mandat à la tête d'un Venezuela plus isolé que jamais  FRANCE 24
  6. Voir la couverture complète sur Google Actualités

Le président Nicolas Maduro a été investi jeudi à la tête du Venezuela pour un deuxième mandat, considéré comme illégitime par les Etats-Unis et une grande partie de la communauté internationale qui ont menacé d'accroître la pression sur le régime.

Douze pays d’Amérique latine et le Canada ont appelé le président vénézuélien à renoncer à son second mandat, qui doit s’étendre jusqu’en 2025, après sa réélection contestée en mai 2018.

Au Venezuela, Nicolas Maduro doit prêter serment pour un deuxième mandat ce jeudi. Sa réélection, le 20 mai dernier, est contestée par l’opposition et une partie de la communauté internationale. Notamment...

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a prêté serment, jeudi, pour un second mandat à la tête d'un pays diplomatiquement isolé et à l'économie défaillante. Son investiture est contestée par une large partie de la communauté internationale.